Forcément, la claque fait mal à tous ceux qui l’ont prise en pleine poire…
D’abord à notre Dragon lui-même ! Complètement déstabilisé par un adversaire qui avait très bien préparé son affaire en lui mettant la pression très haut pour l’empêcher de placer ses coups de pattes à longue portée. Du fait, ses reprises en main étant également sans cesse contestées, le Dragon perdait même ses munitions avant qu’elles ne soient utilisées, s’exposant ainsi aux contres incisifs de son opposant. Dans ces conditions, point de répit et donc pas de surprise sur le résultat de ce combat pratiquement à sens unique.
Pour parler clair, la belle équipe de Boulazac avait pris l’option de mettre la pression pratiquement à tous les endroits du terrain gênant ainsi considérablement les déplacements et la transmission de passes chez les nôtres. Par le fait, dès lors qu’elle s’applique dans son demi-terrain, un des principaux attraits de ce type de défense très haute est de protéger son rebond car elle oblige généralement l’adversaire à faire monter ses pivots pour essayer de libérer le tir ou le drive vers le panier par un écran, et du coup, quand le tir est raté, pas grand monde au rebond chez les attaquants ! Mais tout système à son revers et, la faille de ce système, c’est l’appel de balle réussi dans le dos de cette défense et vers le panier, ce dont Jérôme a su largement exploiter sur ce match… malheureusement cela n’aura pas suffi !
Cette parenthèse technique refermée, les considérations d’avec le recul sont tellement bien plus faciles à exprimer que la décision dans le feu de l’action…
Côté supporter, la déception et le dépit qui s’en suit ont été, et seront toujours quoiqu’il en soit, à la hauteur de l’estime vraie qu’il porte à ce groupe et dont il se nourrit quotidiennement. Mais en un jour, il a déjà compris que cette défaite pouvait encore être salutaire dès lors qu’elle est un passage obligé afin de renforcer encore et encore le capital d’apprentissage qui va consolider et affermir le potentiel technique. La route de ce championnat est encore longue, les valeurs de cette Pro B se neutralisent invariablement et la confiance des nôtres reste inébranlable… Demain sera un autre jour de basket me disait JCP.
Gageons qu’il en a vu d’autres !

Allez, Tous ensemble, Tous ensemble VIVE VOLTAIRE !