Allez, on ne va pas se cacher derrière notre totale satisfaction après ce (+27) bien charpenté et à la suite de ce « raté de peu » parisien qui fleurait déjà bon l’équilibre d’une équipe pouvant enfin jouer avec tous ses atouts.

Certes Evreux n’est pas dans son meilleur, mais le process utilisé actuellement par nos Dragons n’a que faire de la méforme de l’adversaire, il s’applique et il en impose ; Pour le moins, il permet d’équilibrer le rapport des forces en présence ! Dans ce principe qui fait appel à la totale intensité, le harcèlement est permis et même formellement conseillé. Il faut pour ça, un mix de vitalité et de cohésion, notamment pour « aller chercher » l’opposant loin de nos bases et dès lors que celui-ci a repris la possession. C’est dans cette caractéristique que le jeu denaisien se détermine le mieux parce qu’il fait constamment appel à cette concentration énergétique qui permet ensuite d’enchainer les bonnes actions dès que le ballon est repris, notamment en optimisant son utilisation et en renforçant le niveau de l’adresse passes-shoots……..la suite suit ! Pardonnez ce pléonasme qui s’attache surtout à démontrer que, dans ces conditions, tout s’enchaine. Gestion des espaces, rebonds, relances, replis, choix…..

Et la traduction sur ce match, ce sont : le départ canon d’un Jean Philippe lâché comme le fauve dans la nature retrouvée, la permanence de l’impact de notre Jérôme toujours en service commandé et super bien épaulé par l’extra bondissant Chima, et aussi le « pile-poil » de Pierric, Akeem et Marquis, influents et efficaces lors des séquences déterminantes.

En tout état de cause, c’est bien sûr la bonne gestion de l’ensemble du groupe qui permet d’en arriver à ce match plein qui en place dorénavant beaucoup d’autres dans notre collimateur.

Un grand Merci au staff pour cette remise à niveau qui donne beaucoup d’espoir à l’ensemble de notre club. Merci également au public et aux joueurs qui sont venus faire un gentil coucou à nos Galibots en fin de match et en guise de reconnaissance !

Vive nos Dragons et Vive Denain Voltaire !