Le premier match officiel de l’année 2021 !

Cela aurait dû être une fête magnifique devant plus de 2000 supporters qui attendent depuis des mois pour venir supporter leurs dragons au complexe Jean Degros. Une fête magnifique avec l’inauguration du nouvel éclairage de Jean Degros, entièrement équipé de la dernière génération LED. Une fête magnifique avec un speaker nommé « Nico » qui enflamme et pousse tous les supporters à crier, chanter, encourager les dragons de la 1ère à la 40ème minute. Mais cette fête magnifique s’est déroulée sans spectateurs, dans une ambiance pesante comme à chaque match à domicile à huis-clos.

Les dragons, eux, ont réussi à nous faire vibrer derrière nos écrans, en renversant le match dans les derniers instants de ce match qui aurait pu être synonyme d’une 3ème défaite en Pro B cette saison. Les hommes de Rémy Valin ont prouvé, par leur courage, par leur coeur, par leur cohésion, qu’un match dure 40 minutes. Denain Voltaire s’offre donc l’ogre Parisien, emmené par JC Prat, Amara Sy et Nobel Boungou-Colo : 77-73.

Une 1ère mi-temps à jeu égal

Les dragons ont mis du temps à se mettre dans le match et se faisait corriger par les Parisiens d’une adresse déconcertante dans les premières minutes : 3 à 12 (3′ de jeu). Rémy Valin a donc vite réagi et a sorti du banc Armand Mensah, inspiré à la mène et Anthony Racine, bouillant derrière la ligne des 3 points. Ce qui a permis aux dragons de repasser devant pour la première fois : 18-17 à quelques secondes de la fin du 1 QT.

Le 2ème QT est une copie conforme du précédent, les deux équipes se répondaient coup pour coup et finissent la première période dos à dos sur un score de parité : 38-38.

Une fin de match de rêve 

Les dragons sont clairement restés dans le vestiaire dans ce 3ème QT, totalement dépassés par les assauts parisiens. Emmené par Milan Barbitch très mobile, de grande qualité et de Nobel Boungou Colo véritablement inspiré hier soir, le Paris Basket se voyait déjà repartir avec une victoire à l’extérieur. C’était sans compter sur la détermination des dragons, porté par un Rigo Edzata G-I-G-A-N-T-E-S-Q-U-E dans toutes les parties du terrain, en attaque, en défense, aux rebonds, aux contres… MVP Magic Rigo !

Encore à -10 à 6 minutes de la fin du match, David Skara et Stephen Brown ont pris leurs responsabilités et ont réussi à faire douter  les parisiens jusqu’à ce panier de Stephen à 3 points dans les derniers instants du match ainsi que le contre de Rigo sur Nobel Boungou Colo qui scella la victoire denaisienne !

Les statistiques des dragons de ce match :