Vous le savez tous, le meilleur scénario repose très souvent sur un suspense haletant qui se termine bien, parce que l’attention captée par l’incertitude et l’anxiété libère enfin cette émotion positive qui déclenche instantanément l’allégresse.

Ce n’était certes pas un Havre de paix qui était proposé à notre Dragon, mais plutôt un Saint Thomas Basket consistant, sûr de lui et qui ne voulait croire que ce qu’il allait voir… Eh bien, après cette défaite sur le fil, il a vu un Dragon qui ne lâche rien et qui sait même très bien donner le coup de grâce dès qu’il sent son adversaire faiblir quelque peu.

Comme souvent avec notre équipe, les choses imparfaites sont fréquemment compensées par une réactivité qui tonifie son jeu et lui permet de reprendre en main les situations les plus délicates.

C’est vrai qu’après une entame totalement ratée, on se demandait bien par quel bout prendre ceux d’en face qui avaient passé un premier quart à montrer leurs muscles et leur efficacité sans d’ailleurs faire trop d’efforts, et en profitant surtout de notre adresse totalement en berne. La suite allait alors se décliner en course poursuite réussie pour revenir dans le sillage et même passer un poil devant, avant que tous les ballons ne deviennent très chauds pour les deux équipes à quasi égalité jusqu’au terme de ce combat très intense. C’est à ce moment-là que notre Pierrick décida d’aller au bout de son action pour offrir la récompense suprême au peuple denaisien qui n’attendait que ça !

56-54, score étriqué s’il en est et une adresse en dents de scie… Après le soulagement, chacun aura bien sûr sa petite idée ! Perso, je pense qu’il n’est pas facile pour JCP de construire le jeu avec des joueurs qui, pour la plupart, trouvent leur efficacité optimum dans cette sorte d’instinctivité qui peut tout quand la réussite est au bout mais qui déglingue tout quand l’adresse n’est pas au rendez-vous ! Dans ce cas, c’est souvent la concentration et l’intensité défensive qui permettent la rétablir les situations compromises…et ce fut le cas !

Demain, ce sera un Aix Maurienne qui n’a gagné qu’une fois lors de ses 5 derniers matchs, et ce n’est donc pas la configuration idéale pour les nôtres… sauf qu’un Dragon averti en vaut deux… Alors !  Vive Voltaire !

 

Chpt_Denain_Le-Havre_23 Chpt_Denain_Le-Havre_22 Chpt_Denain_Le-Havre_21 Chpt_Denain_Le-Havre_17 Chpt_Denain_Le-Havre_16 Chpt_Denain_Le-Havre_15 Chpt_Denain_Le-Havre_13 Chpt_Denain_Le-Havre_11 Chpt_Denain_Le-Havre_10 Chpt_Denain_Le-Havre_9 Chpt_Denain_Le-Havre_6 Chpt_Denain_Le-Havre_4 Chpt_Denain_Le-Havre_1