À l’aube du dernier match à domicile de la saison face à La Rochelle ce vendredi 5 mai, Voltaire est assurément maintenu en ProB pour la saison 2023-2024. Que retenir de cette saison ?

Tout d’abord, cette saison était spéciale pour le club, qui fêtait 75 ans d’Histoire. Trois quart de siècle qui aura vu Denain Voltaire remporté la Coupe de France puis Le Championnat de France de Nationale 1. Une histoire connue et ancrée dans celle du basket français.

Cette saison commençait de la meilleure façon possible, une victoire timide sur Quimper (68-62) lors de la journée inaugurale allait précéder une victoire à l’ASA.

Très bon début de saison ? À l’image du dernier quart temps du match comptant pour la troisième journée au Complexe face à Orléans, l’ancien pensionnaire de Betclic Élite (31-9) avec un Michael Oguine à 26 points qui faisait déjà chavirer les supporters.

Compliqué à l’extérieur, solide à domicile

La première défaite de la saison intervient lors de la quatrième journée sur le parquet de Chalon sur Saône (80-67). Il va être de plus en plus difficile pour Voltaire d’aller gagner à l’extérieur, cinq défaites de suite vont attendre les Dragons loins de leurs terres.

À Contrario, tout se passe pour le mieux à domicile, où les hommes de François Sence répètent match après match leur scénario d’une saison : gagner dans le money-time.

C’est encore le cas face à Vichy-Clermont, où Denain termine sur un 22-12 pour l’emporter de deux petits points, et où un Complexe en feu a su destabiliser le meilleure marqueur du championnat sur trois lancers francs consécutifs pour la gagne.

Aix-Maurienne et Évreux subiront le même sort et ça fait 5/5 à domicile pour commencer la saison.

La première défaite interviendra le 16 décembre face à Angers (65-89), un match sans, qui précède la courte défaite dans le derby du Nord à Lille. Les Dragons relèveront la tête face à Boulazac pour le match de Noël, où ils inscriront pour la première fois de la saison plus de 100 points dans un match.

Voltaire va ensuite enchaîner quatre défaites de suite entre fin 2022 et le début de l’année 2023, dont le derby à Saint-Quentin mais va se rattraper avec une deuxième victoire à l’extérieur (la dernière en date) à Saint-Vallier (83-93).

Vient ensuite le retour du derby du Nord, où Voltaire va dominer de bout en bout son adversaire pour une victoire référence (98-84) avec un record de points pour Michael Oguine (30).

Trois défaites à l’extérieur et une victoire importantissime suivront pour Voltaire, avant le tant attendu match des 75 ans du club.

Le match de la saison pourrait-on dire, où toutes les gloires de Voltaire étaient présentes et où tout était réuni pour une belle fête. Mais cette fête là fut gâchée par un impressionnant joueur de 19 ans, Tom Digbeu, qui inscrit ce soir là 47 points (record cette saison) et qui donnait entre autre la victoire aux siens après prolongations.

Prolongation ? C’est également le scénario du match suivant face à Antibes, cette-fois ci remporté 97-96.

Denain retrouve confiance à domicile, avant d’affronter le dauphin du championnat, Chalon sur Saone, pour le match du carnaval. Un nouveau match de gala au Complexe qui ne sera cette-fois-ci pas gâché, Voltaire emporte là une sacrée victoire avec un récital de Johan Löfberg, qui prend les clés de l’attaque en cette fin de saison (79-74).

Le derby des Hauts-de-France était l’occasion pour les supporters de se mesurer dans les travées du Complexe, avec énormément d’intensité comme sur le terrain. Ce derby historique voit Saint-Quentin l’emporter 80-94 et garder sa première place au classement.

Le maintien sera assuré lors de la 32ème journée, dans un match où Voltaire sera mené de 16 points à moins de 15 minutes de la fin du match. Une nouvelle ambiance de folie amènera les Dragons à la victoire, dotés d’une impressionnante adresse de Brandon Edwards et e’un travail d’équipe formidable en fin de rencontre.

Avant ce dernier match face à La Rochelle, neuf matchs ont été disputés à guichets fermés au Complexe, avec un taux de remplissage global à plus de 95% sur la saison. L’importance des spectateurs est sans doute un facteur clé dans les 11 matchs gagnés à domicile.