DRAGON FLASH 58

À Aix, y avait pas l’feu au lac du Bourget et pourtant, c’est bien nos Dragons qui allumèrent les premières mèches sans pour autant que le feu prît une ampleur destructrice dans le camp adverse, loin de là car à la mi-temps, les aixois avaient déjà bien soufflé sur les braises (36-37). Changement décor à la mi-temps avec la panoplie de ce que l’on connait bien depuis déjà pas mal de temps, à savoir le principe des vases communicants : quand notre pourcentage d’adresse baisse, celui de nos adversaires monte. Et c’est ainsi qu’on se retrouve avec un -6 dès la fin du 3ème quart avec en prime, cette désagréable impression d’inéluctable eu égard à cette impossibilité de changer le cours du jeu et de par cette incapacité à revenir au score, maladresse oblige ! Résultat, une nouvelle défaite aux alentours de -10 avec cet arrière-goût d’un bouillon indigeste dont on s’est déjà bien trop abreuvés.

Faudra vraiment régler la mire autrement pour espérer décrocher un lot dans les play-offs de cette fin de mois sinon le visage de Voltaire risque d’être bien terni après cette pourtant belle victoire en Leaders cup.

Allez, Vive Voltaire !
Daniel

2018-10-23T14:26:18+00:00mercredi 9 mai 2018|