L’ÉCHO DES DRAGONS 133

Bien sûr c’est cruel, mais c’est justement ce qui fait du sport, cette machine à broyer les certitudes propices à la stagnation et à la suffisance préjudiciable. Tel n’était évidemment pas le cas de nos Dragons, mais pourtant ce match leur a clairement montré que les oppositions de cette saison allaient être drastiques et que rien de rien ne serait jamais acquis avant le coup contre qui que ce soit.
En effet, après un Nancy assorti du label Pro A et un Poitiers élevé à la puissance 10, voici qu’un Roanne inébranlable s’est présenté au complexe pour répondre du tac au tac à des Dragons qui avaient pourtant pris le soin de régler leurs arquebuses en plein centre de ce cercle de réparation qui fait la pluie et le beau temps au scoring. Ce fut captivant mais tendu, plaisant mais crispant, accaparant d’un bout à l’autre, mais finalement brut de dépit, tellement le bon coup passa si près !
Dans une dragonisphère flambant neuve, les ténors denaisiens entamèrent donc un récital bien rythmé auquel les choristes rhodaniens surent parfaitement s’adapter malgré 2 petites extinctions de voix à -10 quand les nôtres eurent haussé le ton. Dès lors, sur le final prolongé, il fallait bien qu’un groupe maîtrisât mieux la partition que l’autre, et ce fut la Chorale qui avait su garder du souffle en réserve et qui profita également d’une bonification ratée par leurs rivaux.
Pénalisant, en terme comptable, mais réconfortant quand on observe que dans l’ensemble, nos Dragons tiennent largement tête à des équipes qui paraissent très bien armées. Dommage pour l’ensemble de notre groupe, et surtout eu égard à la montée en puissance de Lance et Antoine, et au rôle très ingrat et très altruiste de Jérôme qui commence à être connu comme le loup blanc. A mon humble avis, juste un petit bémol à la note finale pour remarquer sur cette rencontre, la trace un peu trop visible des sillons qui mènent à notre panier… Marquer son adversaire à la culotte, c’est très bien, mais le dissuader d’entreprendre par un placement et un déplacement judicieux, c’est encore mieux ! Non mais, de quoi il se mêle le Daniel !
Ce mardi, Nancy, qui a encore beaucoup à se prouver à lui-même, repart dans la Leader’cup pour affermir ses possibilités contre nous, et ce n’est pas forcément de très bon augure… Croisons les doigts !
Vive Voltaire !

Daniel

Chpt_Denain_Roanne_2 Chpt_Denain_Roanne_5 Chpt_Denain_Roanne_12 Chpt_Denain_Roanne_20 Chpt_Denain_Roanne_28 Chpt_Denain_Roanne_34

2018-10-23T14:26:35+00:00lundi 23 octobre 2017|