L’ÉCHO DES DRAGONS 132

La saison dernière, ils avaient raté la dernière marche vers le graal des play-offs because le croche-pied de dernière seconde d’un Dragon qui tenait à rassurer et à assurer son équilibre en Pro B. Le PB86 s’était donc mis en tête de vaincre le signe indien en mettant les pieds dans ce complexe relooké façon Pro A. Nos dragons étaient donc avertis, et le match démarra devant un public résolument en ordre de marche aux seules fins de parfaire la vitrine d’un club qui se donne dorénavant les moyens de revenir parmi l’élite du basket français, et aussi de fédérer son territoire pour élargir le creuset des potentialités par le markéting, la formation des jeunes et l’image.

D’entrée, les grosses cylindrées poitevines répondaient du tac au tac aux artilleurs denaisiens et l’on comprit tout de suite que la tâche serait ardue pour nos dragons qui commençaient à s’emmêler les pinceaux face au rideau de fer tendu par des opposants orientés pleine réussite. Du muscle en rangs serrés, de la vitesse dans les transmissions et de l’adresse branchée sur la prise « maxi » pour ceux d’en face, et les nôtres lâchèrent prise pour se positionner aux alentours d’un -10 sur le coup d’un premier écart qui en disait long sur la mainmise du PB86 dans un match qui semblait nous échapper. D’autant que le scénario ne variait pas d’un iota, et que l’écart maxi à -17 faisait passer le frisson de l’inéluctable déroute. Rémi et François avaient beau s’échiner, le retour au score donnait l’impression d’avoir du plomb dans l’aile à l’amorce d’un improbable 4ème quart.

Et pourtant, ceux qui ont vécu la suite n’en reviennent pas encore. Un improbable retournement de situation pour d’abord revenir à hauteur dans les tout derniers instants du temps réglementaire (75-75) avant de prendre le dessus à la régulière sur des coups de boutoir de nos troupes en totale résurrection et terminer sur un +9 en guise de « The End » d’un scénario d’Hitchcock.  La victoire est d’autant plus belle qu’elle fut difficile à obtenir face à un adversaire qui paraît posséder beaucoup d’atouts dans son jeu. Peut-être même a-t-on vu ce soir 2 des toutes meilleures équipes du championnat…… L’avenir nous le dira ! En attendant un grand Merci à tous pour cette belle communion d’avec notre équipe. Et un Merci spécial pour nos Galibots qui n’ont jamais baissé le rythme de leurs chants dans les moments de doute. Plus que jamais VIVE VOLTAIRE !

DSC_5106 DSC_5039 DSC_4940 DSC_4893 DSC_4863 DSC_4821 DSC_4785

Daniel

2018-10-23T14:26:35+00:00lundi 16 octobre 2017|