Dragon Flash 56

Réconciliation !

Finalement, le désappointement et le dépit n’ont pas de prise sur le fidèle public denaisien qui s’était déplacé au complexe, interrogateur mais faisant tout de même preuve d’une confiance qui en dit long sur l’attachement qu’il a envers son groupe favori.

La formule le plus souvent entendue « Ça ne devrait pas être pire » était déjà d’un apriori résolument positif quant au devenir de cette rencontre face à Charleville. C’est ainsi, sur les bases de ce bon esprit ambiant, que le match démarra et qu’on « allait voir ce que l’on allait voir »… Eh bien on a vu des Dragons appliqués, impliqués et clairement orientés plein pot vers le meilleur de ce qu’il savent faire : Le plus d’adresse à longue distance, le davantage de récupération des ballons rebondis et le plus de maitrise dans l’attaque du panier adverse, tout cela bien coordonné avec un acte défensif beaucoup plus en prise avec les nécessités de la réussite. Dans ces conditions idéales du « bien faire ce que l’on sait faire » d’un bout à l’autre, l’évolution du score ne pouvait qu’aller crescendo et l’écart final porté à + 45, ainsi que le franchissement de la barre des 100 points étaient devenus au fil de la rencontre, un challenge pour le fun et pour la satisfaction totale d’avoir enfin retrouvé notre groupe après ces quelques disettes de relâchement.

Bien sûr, les plus sceptiques chicaneront qu’en l’occurrence, la mariée était trop belle et qu’elle se prêtait davantage à la soumission face à ce macho décidé à imposer sa loi. D’autres argumenteront qu’il y avait quand même quelques « peintures » dans le camp adverse et que les valeurs sont très resserrées dans cette Pro B d’un très bon niveau général… Qu’à cela ne tienne, l’essentiel a été accompli avec cet engagement et cette ferveur retrouvés de part et d’autre.

En tout cas, quel bonheur que de voir cette communion si vraie, si naturelle à la fin d’un match qui réconcilie toutes les parties prenantes de DV… et quel enchantement que de voir notre Anne Lise de maire, installée parmi nos Galibots pour taper sur ce tambour de joie qui résonne de ces vertus toutes Denaisiennes que sont la solidarité et la fraternité.

Et maintenant, Lille nous attend… Et nous, on attend impatiemment la confirmation du retour de flamme de nos chers Dragons. Assurément, ça va l’faire, ça va l’faire !

Merci à tous et VIVE DENAIN VOLTAIRE !
Daniel

2018-10-23T14:26:19+00:00lundi 30 avril 2018|