Allumer le feu, allumer le feu ! Notre brave Johnny le chantait haut et fort, et nos merveilleux Dragons l’ont mis dans toute l’Aréna Disneyland avec l’aide de leurs fantastiques supporters venus en masse pour les accompagner vers une victoire qui va entrer dans les annales de notre club comme la concrétisation d’un renouveau prometteur. Renouveau qui a été entrepris fin 2012 quand le défibrillateur Anne Lise a ranimé un DV moribond et confié le malade à Alain pour lui redonner progressivement le souffle qui lui a rendu aujourd’hui toute sa santé. C’est ainsi qu’entouré de sa grande famille et de tous ses amis, le convalescent a totalement retrouvé toute sa force et le goût de la performance. Cinq ans après, le compte est bon avec ce dernier résultat qui va faire basculer notre club dans une autre dimension tellement le retentissement est porteur de notoriété et de retours bienfaiteurs.

Pour en arriver à ce statut, il aura fallu achever 2 fois de suite un Orléans à la fin de deux combats où les forces en présence ont produit une qualité de jeu qui les situe largement à un niveau tel, qu’elle peut être comparée favorablement avec celle développée en Pro A. Ajouter qu’entre temps, Orléans s’était permis de sortir Chalons-Reims, estampillé Pro A de la Coupe de France en rajoute encore d’avantage à la performance et au véritable niveau de nos Dragons auxquels nous avons toujours cru dans cet Echo dès lors que la concentration à 5 est toujours réalisée.

Victoire donc sur toute la ligne de ce groupe encadré par un staff qui ne se prend jamais la tête mais qui œuvre avec précision et détermination, en faisant preuve d’une complémentarité des plus efficaces.

Victoire des dirigeants, des responsables et des bénévoles dans leur ensemble, d’Alain à Christian en passant par les Fred, Nathalie, Sylvie… et tous ceux qu’il serait bien trop long d’énumérer mais qui sont tout aussi nécessaires à la vie du club.

Et victoire de tous les supporters, unis comme jamais pour un enthousiasme faramineux ! Les Galibots remontés comme des pendules, des parents de jeunes, des entraineurs, des partenaires, des accompagnateurs de toujours, des anciens, des jeunes, Anne Lise en baskets, tous comme des soupapes en surpression. Et puis ce gong qui explose tout, tellement fort que j’en pleure à chaudes larmes… Me donner encore autant de plaisir à mon âge MERCI, MERCI, MERCI, je n’oublierai jamais ça, vous pouvez pas savoir ! Allez, je reprends mes esprits et mon humour pour vous dire que les adeptes du “viagra” devraient s’essayer à cette ferveur ch’ti tellement attirante qu’elle pourrait être utilisée comme remède à leurs problèmes d’extase… Bin voilà, avec tout ça je ne maitrise même plus ce que j’écris !

Allez, je vous embrasse tous très fort en vous assurant qu’il y a encore beaucoup de bonnes choses qui nous attendent avec ce groupe qui nous fait vivre.

VIVE NOUS et VIVE DENAIN VOLTAIRE !
Daniel